Connexion

1993 - Portraits et Silhouettes

<p>&agrave; l&#39;Hostellerie du Lac Bleu&nbsp;</p><p>Ce sont des&raquo; images de l&#39;air du temps &raquo;, des expressions grav&eacute;es dans la m&eacute;moire fugitive, des couleurs toujours en gamme, vibrations exaltantes, analys&eacute;es avec pr&eacute;cision.</p><p>&nbsp;</p>

 

<p>Des confidences et des silences fugitifs, des sourires ou des clins d&#39;oeil, des combats ou des violences profondes. Henri Corino revisite une civilisation en effervescence, t&eacute;moigne des gestes et des moeurs qui l&#39;amusent ou l&#39;&eacute;tonnent. Les tableaux sont vigoureux, construits avec une rigueur magistrale, mais jamais ils ne sacrifient la pens&eacute;e &agrave; la technique. Les portraits sont tr&egrave;s personnalis&eacute;s, il faut les int&eacute;grer &agrave; l&#39;&eacute;motion. <br /> <em>&laquo; A cette &eacute;poque, j&#39;ai fait un r&ecirc;ve, le plus beau r&ecirc;ve de ma vie: mes mains &eacute;taient mati&egrave;re; la couleur jaillissait de mes doigts et &eacute;taient leur continuit&eacute;; le tableau se cr&eacute;ait directement sous mes yeux; c&#39;&eacute;tait merveilleux, miraculeux. &raquo; </em><br /> &nbsp;Henri Corino &eacute;tait un &ecirc;tre d&#39;exception tel qu&#39;on en rencontre peu dans une vie. Ceux qui ont eu cette chance, t&eacute;moignent de sa modestie, sa gentillesse, son charisme, sa simplicit&eacute;, tout le rapprochait de la nature, des fleurs, dujardin, de la beaut&eacute; de notre terre. En m&ecirc;me temps, il &eacute;tait tr&egrave;s curieux, cultiv&eacute;, raffin&eacute;, distingu&eacute;, s&#39;int&eacute;ressant &agrave; tous les domaines du savoir.</p><p>&nbsp;</p>

1991 - Bricolage et L'art du Collage

<p>&agrave;&nbsp; l&#39;Hostellerie du Lac Bleu&nbsp;</p><p>Il d&eacute;coupe les documents publicitaires, les spots de mode, de sport, d&#39;art, de loisirs .... Et il trie par th&egrave;me; il recolle, recycle, reconstitue avec un regard nouveau les informations engrang&eacute;es au quotidien et le v&eacute;cu se retranscrit par sa propre &eacute;motion, par sa propre r&eacute;ponse aux questions de ce si&egrave;cle. Il voit ce que nous effleurons; il a la fascination de l&#39;insaisissable, du refus de &laquo; copier &raquo;. Il dit par ses tableaux ce qu&#39;il ne pourrait que trahir par des mots. On retrouve dans son oeuvre cette ga&icirc;t&eacute;, cet humour, cette vitalit&eacute; qui font partie int&eacute;grante de sa personnalit&eacute;. Chez lui, pas de figuratif, il s&#39;exprime par des mat&eacute;riaux destin&eacute;s &agrave; dispara&icirc;tre auxquels il redonne une vie (&eacute;paves d&#39;existences &eacute;ph&eacute;m&egrave;res, anonymes, morceaux de bois br&ucirc;l&eacute;s, fen&ecirc;tres r&eacute;cup&eacute;r&eacute;es dans une d&eacute;charge ... ). <br /><em>&laquo; J&#39;ai voulu la libert&eacute; d&#39;exag&eacute;rer, de d&eacute;former, de reconstruire autre chose, &agrave; partir du r&eacute;el, d&#39;autres images imagin&eacute;es, mais donner &agrave; voir un espace o&ugrave; la lisibilit&eacute; laisse une part &agrave; l&#39;imagination du <br />spectateur. C&#39;est un d&eacute;sordre en qu&ecirc;te de r&eacute;organisation. &raquo;</em> </p><p>&nbsp;</p>

mecenat

De 1958 jusqu'en 1997, il accueille et expose; les oeuvres de nombreux artistes,

1989 - Forme et Couleurs

p>&agrave; l&#39;Hostellerie du Lac Bleu&nbsp;</p><p>C&#39;est la recherche sur le sentiment d&#39;espace par la couleur ou les formes en combinant les effets de couleurs les unes par rapport aux autres. C&#39;est l&#39;esprit de montrer que le r&eacute;el brut, l&#39;image photographique occulte la p&eacute;n&eacute;tration visuelle par le besoin imm&eacute;diat concret de la compr&eacute;hension (qu&#39;est ce que cela veut dire ?).Alors que le besoin d&#39;&eacute;motion, de sensible devrait amener le qu&#39;est ce que je ressent? Les supports sont figuratifs: oiseau, poisson, couvercles de boites, ou carton de bouteilles <br />... avec des pinces &agrave; linge, des objets d&#39;usage courant qui reprennent une nouvelle vie. </p><p>&nbsp;</p>

essai

je voudrai trouver l'équilibre entre l'innovation, l'imagination et l'héritage des créateurs du passé où les influences devraient apporter un renforcement dans la personnalité

Ma recherche restera fondamentalement attachée à la frontière du figuratif et de labstraction, afin de réussir à en faire une synthèse;

 

Je travaille sur des images comprenant une part de réalité, une part d'imagination et de rêve d'autre part; l'irréalité, l'abstrait pouvant pénétrer dans les domaines du sensible et de l'émotion

Comprendre, c'est prendre le temps d'accepter que parfois la raison, le cartésien s'efface un peu pour faire place à l'émotion, au sensible

 

Ce n'est pas simplement une disposition de couleurs, c'est la qualité de cette disposition qui donne les effets sur l'optique et le ressenti, l'influence des couleurs les unes par rapport aux autres.

 

J'ai voulu la liberté d'exagérer, de déformer, de reconstruire autre chose, à partir du réel, d'autres images imaginées, mais donner à voir un espace où la lisibilité laisse une part à l'imagination du spectateur. C'est un désordre en quête de réorganisation.

 

A cette époque, j'ai fait un rêve, le plus beau rêve de ma vie : mes mains étaient matière; la couleur jaillissait de mes doigts et étaient leur continuité; le tableau se créait directement sous mes yeux; c'était merveilleux, miraculeux.

 

Les couleurs parlent, mais nous les entendons avec nos yeux; cest une balance entre la représentation du réel et celle des idées; cest construire une image mentale qui serait en partie pensée et sentie (réunir le sensible, l'émotion et l'imagination.)

Mon seul regret est de n'avoir pas pu épuiser l'inépuisable. Il y avait encore tant à chercher...

Sous-catégories